Bretagne : Escapade dans les îles du Sud

Au Sud de la Bretagne, en face de Quiberon, s’étirent trois îles séparées du continent pendant la période glaciaire. Il s’agit de Houat, Hoëdic et Belle-Île-en-Mer. Groix, une quatrième île, un peu plus loin au nord, fait face à Lorient. Partons à la découverte des ces 4 îles bretonnes qui font partie des 15 îles du Ponant.

Belle-Île-en-Mer

Plus grande des îles du Ponant, Belle-Île-en-Mer ou Belle-Île est habitée depuis la préhistoire. C’est en tout cas ce que semble prouver Jean et Jeanne, les deux menhirs qui se dressent encore aujourd’hui sur la route de Sauzon à Locmaria. L’île aurait également connu l’invasion des saxons et aurait à moment donné été gérée par les moines de Quimperlé.

Inspirante, Belle-Île-en-Mer est souvent citée ou décrite dans les œuvres. La référence qui revient le plus souvent c’est la chanson de Laurent Voulzy « Belle-île-en-Mer, Marie Galante… ». Elle a également inspiré Claude Monet qui a immortalisé de son pinceau Port-Coton dans une toile intitulée « Les Pyramides de Port-Coton ».

Le temps d’un week-end ou d’une petite escale, vous apprécierez de flâner ou randonner pour découvrir les trésors de cette île du Morbihan. Des dunes de sable fin aux falaises comme à la Pointe des Poulains, le paysage vous ravira. La citadelle Vauban, dominant le port du Palais, vous permettra également d’en apprendre plus sur l’histoire de cette île avec son musée d’art et d’histoire mais aussi son Hôtel Musée où vous pouvez séjourner.

Groix

Groix est une petit île, elle fait un peu moins de 1 800 hectares, mais tout en douceur et en contrastes. L’île de Groix offre en effet, une étonnante palette de paysages ; au nord, des plages et de minuscules criques, au sud, de hautes falaises battues par les vents et à l’intérieur, des vallons en pente douce, parcourus de ruisseaux. Bienvenue chez les groisillons !

Auparavant, Groix était un important lieu de pêche et a conservé les traces de ce passé prestigieux. Il y a encore pas si longtemps, l’île de Groix était le premier port thonier de France. D’ailleurs vous pouvez voir le clocher de l’église orné d’un thon, en mémoire de cette faste époque. A Port-Tudy se trouve l’écomusée de l’île qui témoigne également de cette période, ainsi que la maison-phare de Pen-Men qui se situe au nord-ouest de l’île.

Une escapade à Groix est l’occasion de renouer avec la nature et la simplicité. Les promenades à vélo sont agréables et permettent de découvrir les petits chemins et de trouver les lavoirs et fontaines qui jalonnent l’île et voir le grand menhir de Kermario.

Houat et Hoedic

Nous avons choisi d’en parler ensemble pour deux raisons. La première c’est leur proximité puisqu’elles sont uniquement séparées par le passage aux Chevaux. La deuxième raison, c’est leur signification en breton, Houat signifie canard tandis que Hoedic veut dire caneton !

Houat est la plus grande des deux, elle s’étend sur 5 km de long et 1 km de large tandis que Hoedic ne dépasse pas 2,5 km de long pour 800 mètres de large. Ces petites îles bretonnes sont à la fois charmantes et sauvages, l’occasion de prendre une bonne bouffée d’air le temps d’un week-end et de se ressourcer. En réalité, ce sont des îles/villages où vivent paisiblement des familles. Le village d’Houat se situe en aplomb du petit port animé, le reste de l’île est couvert de lande et de quelques vallons.

Vous y trouverez de nombreux vestiges de l’époque néolithique, il paraîtrait même que Saint-Gildas y a établi son ermitage au VIe siècle. Pour une journée, un week-end ou carrément des vacances, les petites îles de Houat et Hoedic sauront vous charmer. Tout comme sa grande sœur, Hoedic possèdes des sites néolithiques. Vous pourrez découvrir l’église Notre-Dame-la-Blanche et sa voûte bleue parsemée d’étoiles ou encore le fort de style vauban.

Laisser un commentaire