Oeuvres de méditation et peintures de l'artiste-moine Da Han.

 
 

Le salon des Beaux-Arts est chaque année une occasion unique de découvrir le travail de peintres, sculpteurs, graveurs, photographes et illustrateurs contemporains venus de tous les horizons. Un moment privilégié pour les visiteurs dans les salles du Carrousel du Louvre et hors les murs.

C'est dans ce cadre et dans l'écrin de la Halle des Maréchaux du Musée des Arts Décoratifs de Paris, situé à deux pas du Carrousel, que l'artiste moine bouddhiste chinois Da Han présente pour sa première exposition en France certaines de ses oeuvres. La soirée de vernissage s'est ouverte par les discours des prestigieux initiateurs de cette exposition, dont l'éminent artiste peintre-sculpteur Pierre Carron, vice-président de l'Académie des Beaux-Arts et commissaire de cette exposition intitulée Le réel transcendanté. Ensuite, le public nombreux a pu admirer les oeuvres de l'artiste, toiles empreintes de spiritualité et de nature, portes impressionnantes et inspirantes, au son du violon.


De manière indescriptible, Da Han, artiste-moine propose un mélange entre abstraction, expressionnisme et figuration dont il change subtilement les codes, en intégrant, par exemple, des herbes médicinales chinoises dans ses oeuvres.

Avant de peindre, Da Han commence à méditer jusqu'à ce qu'il soit dans un état de liberté et de tranquillité absolue. Comme il le rappelle : "L'essence de l'art est un désir de liberté ; le bouddhisme implique la recherche de la vérité".
Ses oeuvres en sont la manifestation, une quête simultanée d'art et de nature et une recherche spirituelle.
 
Da Han nous a accordé un entretien particulier pour nous parler de son parcours et de ses oeuvres, ses inspirations et son lien spirituel à l'art.

 
L'artiste évoque plus particulièrement ses oeuvres singulières et fortes que sont "Les portes".

 






ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: