Les trésors des opéras traditionnels chinois entrent en scène.

 
 

Créé en 2003 par le Centre culturel de Chine à Paris, le Festival des opéras traditionnels chinois est un échange culturel avec la France. Un rendez-vous qui contribue à faire rayonner la culture chinoise à l’étranger. Cet événement bisannuel fait découvrir au public français l’art du théâtre traditionnel. Pour ce 8e festival, plus de deux cents artistes viennent de Chine pour présenter ces cinq formes différentes d’opéras en une semaine. Dans la continuité des éditions précédentes, le public français aura ainsi pu découvrir plus d’une quarantaine de pièces du répertoire classique et plus de trente genres et formes de représentations du théâtre traditionnel avec des spécificités locales, parmi lesquelles les opéras de Pékin, Ping, Kunqu, Yang, Wu, Han, Huangmei et les rares Puxian et Min.

La réussite de ce festival est liée au partenariat que le Centre culturel de Chine à Paris tisse avec des théâtres d’envergure. Tout comme l’édition précédente, le 8ème Festival des opéras traditionnels chinois produit par le Centre culturel de Chine à Paris est organisé par le Théâtre de la Ville-Paris et le Théâtre 71 de Malakoff, qui l’intègrent dans leur programmation et développent auprès de publics spécifiques une stratégie de sensibilisation de cet art séculaire.

Ce jeudi, le Théâtre 71 de Malakoff accueillait la troupe de l’Institut du théâtre Jing du Guizhou. Cet ensemble renommé dans la représentation de l’art du théâtre Jing interprétait « La légende de l’arc de fer » dans le style traditionnel de l’opéra de Pékin. L’histoire, celle de la sentinelle de Taiyuan qui a laissé un arc en fer en héritage avec comme dernière volonté de donner sa fille en mariage à qui saura le tendre, est portée par des actrices et acteurs de grand talent tels que Hou Danmei, Li Chenyang ou Feng Guanbo.

 


Feng Guanbo  

Acteur de grade 1 à l’échelon national,Feng Guanbo joue le rôle du personnage masculin lettré âgé dans « La légende de l’arc de fer ». Il est également le directeur adjoint de l’Institut du théâtre Jing du Guizhou et disciple de Li Shilin. En 2007, il remporte la médaille d’or du grand concours d’art de la province Guizhou dans la catégorie théâtre, le prix de l’interprétation du grand concours national télévisé des jeunes acteurs de théâtre Jing de CCTV. Feng Guanbo a joué notamment dans  Forêt des sangliers ; Fourreau de chaîne ; Frapper le tambour, maudire Cao ; Huit immortels traversent les mers ; Wu Zixu ; Généraux de la famille Yang ; Silang visite sa mère...

Feng Guanbo nous raconte son métier d'acteur, son parcours et son rôle dans « La légende de l’arc de fer »:

 

L’opéra de Pékin (jingju) est le genre théâtral à l’influence la plus grande en Chine. Ayant pour centre de diffusion Beijing, il est présenté dans tout le pays. Comptant parmi l’un des cinq grands genres théâtraux chinois, il est inscrit sur la première liste du patrimoine culturel immatériel national. Le théâtre Jing est issu du théâtre Hui (de la province du Anhui). À partir de la cinquante-cinquième année de l’empereur Qianlong des Qing (1790), les Quatre grandes équipes Hui du sud de la Chine pénètrent successivement à Beijing, grâce à une collaboration avec les artistes spécialistes des mélodies Han, Kunqu et tonalité Qin. Sont intégrés au théâtre Hui des éléments de répertoire, des sonorités et des techniques d’interprétation dont le théâtre Jing résultera. Après sa formation, le théâtre Jing se développe rapidement à la cour des Qing. Aujourd’hui internationalement connu, il est devenu un moyen important de présentation et de diffusion de la culture traditionnelle chinoise. Le théâtre Jing est un art de la représentation synthétique. Les personnages et rôles se subdivisent selon masculin, féminin, visage peint, auxiliaire d’âge moyen. À travers le chant, la déclamation, l’action, le combat, la danse sont exprimés joie, colère, peine, gaieté, effroi, peur, affliction. L’interprétation de chaque figure distinctement codifiée se révèle subtilement. Une interprétation toute en nuances qu'auront pu apprécier les nombreux spectateurs présents au Théâtre 71, ce jeudi.

Pour ceux qui n'auraient pas eu le chance d'assister à « La légende de l’arc de fer », le Festival des opéras traditionnels chinois se poursuit jusqu'au dimanche 2 décembre, Courrez-y.

Retrouvez plus d'informations sur le site du Centre culturel de Chine à Paris: https://www.ccc-paris.org/

La programmation est également disponible sur les sites du Théâtre 71 de Malakoff http://www.theatre71.com/index.php et sur le site du Théâtre de la Ville https://www.theatredelaville-paris.com/fr/spectacles/saison-2018-2019/theatre/festival-des-operas-traditionnels-chinois

 

 





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: