Le subtil mariage du thé et des légumes

 
 

Suite de notre ballade lyonnaise en ce dernier week-end de septembre, avec une rencontre détonante au Nouvel Institut Franco Chinois à l'occasion du Festival des baguettes magiques. Dans l'un des food trucks qui garnissent le site le temps d'un week-end se trouvent 2 compères, l'un en noir, l'autre en orange.

Gérard Essayan (en noir) est maraîcher, et son exploitation Les jardins de Vartan (du prénom de son grand-père, maraîcher fondateur de la dynastie qui livrait à cheval au début du 20ème siècle) obéit à 3 principes simples : saisonnalité, agriculture raisonnée, et localité pour le circuit court. La qualité de sa production, du légume de base (pomme de terre, carottes, choux) aux produits plus rares comme la fleur de courgette ou l'hélycryse fait de lui le fournisseur de tables étoilées de la région. Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il en a assez pour fournir aussi les particuliers.

Alain Alexanian (en orange) est lui cuisinier. Son restaurant L'Alexandrin (1 macaron Michelin qu'il a gardé 15 ans, 2 toques Gault & Millau) proposait dès 1990 un menu entièrement végétarien, bien avant le courant actuel. Il est aujourd'hui consultant culinaire et spécialiste des thés, qu'il va dénicher dans de petites exploitations artisanales en Chine. Sa société Kamelya les propose aujourd'hui à la vente. On a parlé saisons, réchauffement climatique (de quoi, des tomates en octobre ?), pesticides, et bien évidemment plaisirs de la table car comme le vin, le thé doit être choisi selon les plats. Et en plus, on a bien rigolé !

https://jardinsdevartan.com/

https://www.kamelya.fr/





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: