[Justice] Deux ONG persistent contre Samsung pour violation des droits de l'Homme en Chine

 
 

Deux associations françaises, Sherpa et Peuples solidaires, ont fait savoir lundi 25 juin qu'elles déposent une plainte pour "pratiques commerciales trompeuses » visant le géant de l’électronique Samsung Monde et sa filiale Samsung Electronics France (SEF).

S'appuyant sur des rapports de militants infiltrés, les deux ONG accusent le groupe sud-coréen de continuer à violer les droits fondamentaux de ses salariés dans ses usines en Chine. Elles dénoncent les conditions de travail, notamment le travail des enfants et l'utilisation de matériaux toxiques, en contradiction avec les engagements éthiques dont le groupe a fait un argument commercial.

Cette nouvelle démarche intervient après le classement sans suite de leur plainte déposée à Paris le 11 janvier. Celle-ci, qui succédait à une enquête classée sans suite en 2014 et à une autre procédure abandonnée en 2017, avait été transmise au parquet de Bobigny, qui a décidé, le 6 mars, de la classer sans nouvelles investigations, rapportent les deux ONG.

Les deux associations critiquent "un manque de volonté du ministère publique de poursuivre des multinationales". De son côté, Samsung se défausse de tout manquement, assurant respecter "scrupuleusement les normes et réglementations locales et internationales ».





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: