En Chine, «l’industrie du bonheur» génère de l’emploi !

 
 
  1. En Chine, «l’industrie du bonheur» génère de l’emploi de masse.
  2. La demande chinoise va hisser la France devant l'Allemagne en 2019.
  3. Le déploiement en Europe de la 5G par un acteur chinois.
  4. 99% des internautes chinois sont des mobinautes.
  5. Décryptage : la sieste en Chine.

 

En Chine, «l’industrie du bonheur» génère de l’emploi

Le Bureau national des statistiques de la Chine a montré qu’au cours de la dernière année, le nombre des nouveaux emplois en Chine a dépassé les attentes, la croissance des revenus des habitants a suivi celle du PIB et la consommation dans les secteurs du tourisme, du cinéma et de la télévision et autres « industries du bonheur ». Comprenez le divertissement ou entertainment en anglais. En 2018, l’économie chinoise a été confrontée à une pression à la baisse et les inquiétudes concernant l’emploi en Chine comme à l’étranger qui ont suscité de nombreuses inquiétudes. Mais, finalement, la Chine a dissipé les doutes avec un ensemble de données convaincantes. Ainsi, selon ce bulletin, à la fin de l’année dernière, le pays comptait 775,86 millions de personnes employées, dont 434,19 millions de travailleurs urbains. Les politiques stables en matière d’emploi et de promotion de l’emploi ont continué d’être vigoureuses et l’emploi a atteint l’objectif prévu pour 2018. Dans le contexte de faible croissance économique mondiale, le pouvoir d’achat prospère des consommateurs chinois revêt une grande importance, non seulement pour mettre le marché intérieur à l’avant-plan, mais également pour dynamiser le marché mondial. La Chine est notamment devenue la plus grande source de tourisme sortant au monde.

 

Technologie : le déploiement en Europe de la 5G par un acteur chinois

Outre-Atlantique, la presse s’inquiète de voir la Chine étendre sa puissance non seulement sur le plan commercial mais aussi technologique. Aux Etats-Unis, on s’inquiète de voir la Chine étendre sa puissance non seulement sur le plan commercial mais aussi technologique. Les discussions sur le déploiement de la 5G par Huawei en Europe et aux Etats-Unis illustrent une partie de l’affrontement qui débute. Les Etats-Unis sont conscients des enjeux : la maîtrise de l’infrastructure technologique donne un avantage dans la suite de la bataille commerciale et technologique. La Silicon Valley a désormais un nouveau concurrent qui souhaite lui aussi asseoir sa puissance. La Chine est là pour faire passer le cœur de l’innovation de l’Occident vers l’Extrême-Orient.

 

Economie : la demande chinoise va hisser La France devant l'Allemagne en 2019

Selon l’AFP, l'industrie allemande est davantage à la merci d'un relèvement des droits de douane américains, dont Donald Trump agite régulièrement la menace, ainsi que d'un ralentissement de la demande chinoise. C'est une première en 13 ans : la croissance française devrait dépasser en 2019 celle de l'Allemagne dont l'économie est plus exposée au commerce mondial. Mais s'agit-il d'un accident de parcours ou d'un rééquilibrage entre les deux poids lourds européens ? La situation est devenue suffisamment rare pour être signalée: selon l'OCDE, la progression du produit intérieur brut pourrait être en 2019 près de deux fois moins élevée en Allemagne qu'en France, à 0,7% contre 1,3% dans l'Hexagone. Pour Hélène Bouchon, économiste chez BNP Paribas, la France, dont l'économie est moins ouverte que celle de l'Allemagne, est moins exposée à la conjoncture internationale notamment chinoise. "Ce qui est souvent présenté côté français comme un handicap pourrait être un avantage, le modèle allemand a trouvé ses limites". 

 

99% des internautes chinois sont des mobinautes

La Chine compte deux fois plus d'internautes que les États-Unis. En 2018, la population a reculé en Chine, avec une démographie en baisse de 1,27 million de personnes. Le pays compte désormais 1,39 milliard d'habitants, soit plus de 20 fois la population de la France. Mais si l'Hexagone compte 53,6 millions d'internautes, soit 85,3 % de la population, la Chine en totalise 829 millions, soit 59,6 % de sa population. Près de 37 % des internautes chinois perçoivent un salaire compris entre 2 000 yuans (263 euros) et 5 000 yuans (658 euros). 24 % des connectés gagnent plus de 5 000 yuans. Autre fait marquant, le nombre de personnes ayant surfé sur Internet en Chine en utilisant un smartphone est de 817 millions. Cela signifie que près de 99 internautes chinois sur 100 (98,6 %) sont au moins mobinautes. En France, on tombe cette fois à 78,5 % des internautes.

 

Décryptage : la sieste en Chine

Un reportage intéressant que nous devons à nos confrères de France info. Alors que les Français dorment moins de 7 heures par nuit, les Chinois ont adopté la sieste pour compléter le sommeil de la nuit. La sieste au travail est carrément inscrite dans la Constitution chinoise. Cela date de Mao et de la proclamation de la République populaire en 1949. L'article 43 stipule que les travailleurs ont droit au repos pendant le travail si besoin. Des installations doivent être mises à leur disposition. L'objectif, c'est une meilleure productivité des travailleurs.  Il faut savoir que les Chinois se lèvent généralement plus tôt que les Français, vers 6 heures du matin. Ensuite, ils attaquent leur journée et font une bonne coupure pour le déjeuner à partir de 11 heures. Enfin, quasi systématiquement, ils font une sieste qui dure de 15 à 30 minutes. Ils l’appellent le "shui wu jiao", littéralement "sommeil de midi".  La durée moyenne passée au lit à dormir est de 9 heures en Chine. Seuls les Sud-Africains dorment plus. Les Français sont loin derrière. Si les Chinois parviennent aux 9 heures de sommeil cumulées, ce n'est pas uniquement grâce à la sieste, c'est aussi parce qu'ils se couchent tôt, à partir de 21 heures.

Source Franceinfo Gérald Roux 





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: