[Economie] L'Ethiopie : nouvelle usine de la Chine

 
 

Appâtés par des avantages fiscaux, des promesses d’investissements dans les infrastructures et une main-d’œuvre très bon marché, la Chine et le Sri Lanka – où les pays occidentaux externalisaient naguère leur production – jouent désormais le rôle d’intermédiaire pour accroître la production éthiopienne au profit de marques comme Guess, Levi’s et H&M. Ces industriels aiment l’Éthiopie, dont le gouvernement les apprécie autant qu’ils apprécient la main-d’œuvre bon marché et les avantages fiscaux.

Durant les cinq premières années, les industriels n’ont pas à payer de droits de douane ou de taxes sur les biens d’équipement et les matériaux de construction importés. L’Éthiopie peut se permettre de telles largesses grâce à la Chine, qui lui donne beaucoup d’argent : elle lui a accordé 10,7 milliards de dollars de prêts entre 2010 et 2015, selon le Projet de recherche sur la Chine en Afrique de l’École des hautes études internationales de l’université Johns Hopkins .

Bien que le nouveau parc industriel d’Hawassa (détenu par l’Etat) ne se trouve au milieu de nulle part -pour des raisons politiques-, le trajet jusqu’à la côte pourrait bientôt devenir plus rapide. L’entreprise chinoise de travaux publics China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) a en effet construit, pour un coût de 3,4 milliards de dollars, une voie ferrée de 725 kilomètres entre la capitale et Djibouti. La ligne a été ouverte en janvier pour le transport de passagers, mais celui du fret ne devrait pas commencer avant que ne s’apaise l’agitation politique qui soulève actuellement le pays.

À la différence du projet de la Banque mondiale, les prêts accordés par l’État chinois ne sont pas assortis de considérations philanthropiques, ce qui au moins donne l’illusion que l’Éthiopie dirige elle-même sa croissance. Mais en empruntant des milliards aux Chinois, le pays “remonte au vent et risque de chavirer”, s’inquiète Stephan Dercon, un économiste de l’Université d’Oxford  qui a passé une année à étudier les entreprises.





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: