Centenaire 14/18 - Les travailleurs chinois, oubliés de la Grande Guerre [vidéo]

 
 

Pendant la guerre 14-18, la France et le Royaume Uni manquent de main d'œuvre. 140 000 ouvriers chinois sont alors recrutés. Ils vont participer à l'effort de guerre dans les ports ou les usines d'armement. Une histoire que Philippe Su, un des descendants de ces 140 000 travailleurs chinois venus sur le front de l’ouest, a découverte récemment. Témoignage.

 

Philippe SU

 

Témoignage d’un travailleur chinois

Gu Xingqing, traducteur, depuis un dépôt de Rouen

 « Les sirènes des usines se mirent à rugir et des cris, des chants joyeux résonnèrent. La fin de la guerre était annoncée. C’était alors le 11 novembre 1918. La date est gravée dans nos mémoires pour toujours. A 11h, les armes et le travail se sont arrêtés partout. Jr voulais voir de mes propres yeux comment les Français célébraient l’Armistice. Dans le vile, c’était déjà une marée humaine, hommes et femmes, jeunes et vieux, soldats et civils, des gens de toutes les couleurs de peau marchaient ensemble, main dans la main, chantant ou acclamant. »

 

Su Sen Kiou, travailleur chinois arrivé en France en 1917, le grand-père de Philippe SU

 Le grand-père de Philippe SU





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: