[Aviation] Pilotes suspectés d'avoir fumé, descente en urgence... Ça ne plane plus trop pour Air China

 
 

Les autorités chinoises ont ouvert une enquête suite à la descente d’urgence d’un avion Air China en vol mardi 10 juillet entre Hong Kong et Dalian. L’équipage est suspecté d’avoir fumé dans le cockpit, provoquant une décompression de la cabine et forçant l’avion à larguer 6 500 mètres en 10 minutes.

Si l’avion a pu ensuite rejoindre sans incident sa destination, l’événement n’est pas passé inaperçu. Les passagers ont partagé des photos des masques à oxygène, tombés en plein vol. Les autorités aéronautiques chinoises ont déclaré qu’aucun passager n’avait été blessé et que l'avion n'avait pas été endommagé, ajoutant qu'elles examinaient l'enregistreur de données de vol et l'enregistreur phonique du poste de pilotage pour déterminer ce qui s'était passé.

Selon l'un des passagers à bord, lors de l'annonce, les pilotes ont déclaré que l'avion effectuait une descente d'urgence en raison de la décompression de la cabine, a rapporté South China Morning Post. Plusieurs pilotes et experts en sécurité aérienne ont déclaré que le pilote avait réagi de manière inhabituelle et inappropriée, étant donné le déclenchement des masques à oxygène qui aurait peut-être mérité un atterrissage dans l’aéroport le plus proche.

Le journal le Quotidien du Peuple a indiqué que l'équipage était soupçonné d'avoir fumé dans le cockpit, ce qui aurait causé la chute. La compagnie Air China, elle, a publié une déclaration sur Weibo, confirmant que les pilotes étaient sous enquête par l'Administration de l'Aviation civile de Chine et que si l'infraction était avérée, "l'entreprise traitera sérieusement avec la personne responsable avec une tolérance zéro".





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: