[5G] Washington menacerait Berlin de sanctions en cas de développement de la 5G avec la Chine

 
 

Les États-Unis imposeront une restriction sur l'échange de renseignements avec l'Allemagne si elle continue à coopérer avec des entreprises chinoises pour développer des réseaux de télécommunications mobiles 5G, informe le quotidien allemand Handelsblatt, se référant à une lettre de l'ambassadeur américain Richard Grenell envoyée jeudi 8 mars au ministère fédéral de l'Économie.

La lettre aurait été envoyée le jour suivant l'annonce de la société chinoise Huawei d'engager des poursuites en justice contre le gouvernement américain. Le géant chinois a l'intention de contester l'allégation d'utilisation de ses technologies pour procéder à de l'espionnage. 

Selon Handelsblatt, cette menace de limiter les échanges de renseignements, qui provient de l'administration Trump, constitue une nouvelle preuve de la volonté des États-Unis de renforcer la pression sur la société chinoise Huawei. Le gouvernement américain a récemment lancé un appel à ses alliés pour limiter, voire exclure complètement, les produits de Huawei de leurs réseaux 5G.

Le quotidien estime que les attaques à répétition de Trump envers Huawei s'expliquent par la concurrence accrue qui existe entre les États-Unis et la Chine dans le domaine des nouvelles technologies et de la sécurité. Le gouvernement américain se préoccupe aussi de la sécurité des données et tente d'entraver le développement des réseaux 5G par la Chine.


Handelsblatt cite également certains faits qui témoignent de la pression américaine sur la Chine. Les investissements chinois aux États-Unis sont de plus en plus ralentis par le Comité américain pour l'investissement étranger. En outre, Washington a adopté une stratégie agressive visant à lancer des frappes nucléaires sur la Russie et la Chine en cas de cyberattaques. 

Ce n'est pas la première fois que l'ambassadeur des États-Unis intervient par écrit dans les affaires intérieures de l'Allemagne. En janvier, M.Grenell a menacé de sanctionner les entreprises allemandes qui participaient au projet Nord Stream 2, précise Handelsblatt. Selon cette source, la construction du gazoduc met à mal les relations entre Washington et Berlin.





ECOUTER LE DIRECT

EN CE MOMENT: